» Bonjour,

Les poissons volent toujours, mais les t-shirts ne collent plus …. il n’y a plus de t-shirt.

On nous avait dit qu’il faisait chaud sous les tropiques, mais là il fait vraiment chaud ! Les deux derniers jours avaient déjà annoncé la couleur, mais en réalité la chaleur a vraiment frappé le bateau en début de nuit dernière. Le soleil se couche et depuis quelques nuits le vent s’intensifie. Hier c’est un vent chaud qui nous saisit au moment de passer à table, rien d’alarmant en intensité nous avions anticipé et déjà pris un ris dans le GV (grand voile), mais sa chaleur ne nous a pas aidé. Je suis le premier de quart sur le pont et j’entends Flo s’agacer à l’intérieur car la chaleur ne lui permet pas de s’endormir. Ce n’est que plus tard dans la nuit que la température sera légèrement plus supportable et nous permettra de nous reposer à tour de rôle.
Au matin, sans surprise, nous retrouvons la chaleur initiale, qui s’intensifiera tout au long de la journée. On essaye de se rafraîchir comme on peut et de fuir le soleil, mais bon, pas facile sur une caisse en plastique de 12 m.

Qui dit Pot-au-Noir dit aussi pluie, pluie que nous attendons avec impatience pour laver la couche de sel qui recouvre intégralement le bateau, les voiles et les bonhommes. Nous jouons de la lingette pour en enlever le plus gros avant d’aller se coucher, mais imaginez que dès que vous touchez quelque chose vous vous retrouvez avec une main aussi salée et poisseuse que le fond du saladier de frites du dimanche midi chez mamie. 

Le Pot-au-Noir, que nous devrions atteindre dans la soirée s’annonce fidèle à sa réputation. A l’inverse du reste de la flotte qui semble avoir été épargnée par ces tourments, nous allons avoir le droit à une zone de convergence beaucoup plus grande. En effet une zone sans vent se dresse devant nous et la seule option pour en sortir le plus vite est de poursuivre et de conserver notre route dans l’Ouest. Cela nous permettrait de franchir une zone d’instabilité moins étendue qu’à l’Est et donc de passer moins de temps à batailler contre la pétole, mais sortir à l’Ouest veut dire aussi que la sortie du Pot-au-Noir vers les côtes Brésiliennes se fera au près… affaire à suivre.

Grâce à notre rythme effréné des derniers jours, nous nous sommes construit un coussin d’avance qui devrait suffire pour rester devant la Terre Exotique après le passage du Pot-au-Noir. Nous espérons également que la porte du 26 W(latitude) va se refermer avant que le queue de peloton puisse y passer. Cela nous permettrait de recoller à 2 ou 3 bateaux et d’offrir un finish beaucoup plus intéressant. 

Tout va bien à bord nous avons réparé quelques bobos à coup de Sika et de changement de bouts sur l’hydro et la bosse de ris numéro une. Le bateau est en forme comme les bonhommes.

Nous attaquons cette dernière semaine de mer reposés et déterminés plus que jamais.

A bientôt 

Raph et Flo «