Le hook de trinquette endommagĂ© et autre casse matĂ©riel Ă  dĂ©plorer

UN CONVOYAGE AVORTÉ

Partis hier peu avant 17h30 de Saint-Malo, Florian GUEGUEN et ses Ă©quipiers ont entamĂ©s la remontĂ©e de la Manche, cap sur Cowes au sud de l’Angleterre, afin de se prĂ©senter aujourd’hui sur la ligne de dĂ©part de la mythique Rolex Fastnet Race.

Après avoir parcourus quelques milles dans une mer agitĂ©e et des vents soutenus Ă  30 noeuds Ă©tablis, le hook de trinquette (pièce maĂ®tresse permettant d’attacher la voile utilisĂ©e dans du gros temps) a cassĂ© Ă  proximitĂ© des Minquiers, entraĂ®nant la perte de la voile. Une fois la voile d’avant rĂ©cupĂ©rĂ©e dans l’eau, l’Ă©quipage a constatĂ© les dĂ©gâts de cette voile indispensable sur le parcours de la Rolex Fastnet Race.

La rĂ©paration, impossible Ă  effectuer dans les conditions mĂ©tĂ©o rencontrĂ©es au moment de la casse, a contraint Florian et le reste de l’Ă©quipe Ă  renoncer Ă  poursuivre le convoyage jusqu’en Angleterre. Une avarie additionnĂ©e avec un dommage des aĂ©riens (matĂ©riel nĂ©cessaire pour connaĂ®tre la force et direction du vent).

L’Ă©quipage a pris la lourde dĂ©cision d’avorter le convoyage et de renoncer Ă  prendre le dĂ©part du « Fastnet ».
Une grande dĂ©ception pour toute l’Ă©quipe qui attendait avec impatience de retrouver les quelques centaines de bateaux engagĂ©s sur la course.

La suite du programme sera donc de sortir le bateau de l’eau et effectuer le chantier nĂ©cessaire pour permettre Ă  Florian GUEGUEN et RaphaĂ«l AUFFRET de se prĂ©senter sereins sur la Transat Jacques Vabre, dont le dĂ©part sera donnĂ© le 7 novembre prochain.

La trinquette posée sur le pont après avoir été récupérée dans la mer

Florian GUEGUEN, Skipper Équipe Voile Parkinson
 » Il m’est impossible de cacher ma dĂ©ception. Je me faisais une joie de prendre le dĂ©part de cette course lĂ©gendaire. Je dois garder la tĂŞte froide et ne surtout pas baisser les bras. Dans ces moments de doute, dans ces coups durs, je me rappelle le courage des patients de Parkinson. Grâce Ă  eux, je retrouve ma dĂ©termination Ă  poursuivre le projet et me relever. Dès aujourd’hui, j’engage les rĂ©parations et la prĂ©paration de mon bateau pour ĂŞtre parĂ© et aller jusqu’au bout des objectifs que je me suis fixĂ©s.« 

#CHANGERLEREGARDSURLAMALADIE
#CHAQUEPASESTUNECONQUETE
#CHAQUEMILLEESTUNECONQUETE

À propos d’Équipe Voile Parkinson
L’objectif principal du projet « Équipe Voile Parkinson » est de sensibiliser et faire changer le regard du grand public sur la maladie de Parkinson. TouchĂ© de près par cette affection neurodĂ©gĂ©nĂ©rative puisque son grand-père en a Ă©tĂ© atteint Ă  l’âge de 62 ans, Florian Gueguen a su sĂ©duire et fĂ©dĂ©rer une Ă©quipe de passionnĂ©s ainsi que des partenaires investis autour d’une cause commune et d’un projet sportif. NĂ©e Ă  la fin de l’annĂ©e 2017, cette aventure humaine se poursuit avec en ligne de mire, la prochaine Transat Jacques Vabre et la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2022. Depuis sa crĂ©ation, de nombreuses personnes atteintes par la maladie de Parkinson ont su se retrouver dans ce dĂ©fi sportif, qui laissait place au rĂŞve et au dĂ©passement de soi, ainsi que l’ont prouvĂ© de nombreux tĂ©moignages reçus ou lors de rencontres sur les villages de dĂ©part et d’arrivĂ©e de grandes courses au large.
Porter haut les couleurs de l’association France Parkinson et lui apporter le coup de projecteur dont elle a besoin à l’occasion des plus grands évènements véliques : telle est l’ambition de Florian Gueguen qui, après deux années de transition, compte désormais passer à la vitesse supérieure, avec des objectifs avoués de performance. Déterminé à construire consciencieusement les choses, sans griller les étapes, le Cancalais affiche un projet ambitieux mais raisonnable.
Plus d’informations : https://equipevoileparkinson.com

Ă€ propos de France Parkinson
France Parkinson est une association crĂ©Ă©e en 1984 par le professeur Yves Agid et reconnue d’utilitĂ© publique. Forte d’un rĂ©seau de plus 70 comitĂ©s locaux, plus de 450 bĂ©nĂ©voles et plus de 10 000 adhĂ©rents/donateurs, les missions sociales de France Parkinson sont les suivantes : 
– Soutenir et assister les malades et leurs aidants
– Informer sur la maladie, les traitements et les aides
– Sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics
– Dynamiser la recherche France Parkinson souhaite renforcer le lien entre les malades, les proches et les diffĂ©rents intervenants mĂ©dicaux et sociaux. Les prioritĂ©s du malade sont de comprendre sa maladie pour vivre au mieux le quotidien et d’avoir accès aux structures dont il a besoin. Le progrès de la recherche conditionne quant Ă  lui une amĂ©lioration du traitement, du diagnostic et de la comprĂ©hension de la maladie. Au-delĂ  du malade lui-mĂŞme, les proches et ceux nommĂ©s aidants sont fortement sollicitĂ©s et demandent Ă©galement Ă©lĂ©ments de comprĂ©hension et explications quant Ă  la maladie. France Parkinson a Ă©galement pour prĂ©occupation de sensibiliser le grand public Ă  la maladie de Parkinson et est engagĂ©e dans une campagne de communication sur le thème de « changeons le regard Â». Toute action de nature Ă  modifier les prĂ©jugĂ©s liĂ©s Ă  la maladie de Parkinson est la bienvenue pour faire avancer ce sujet, qui est au-delĂ  de l’aspect mĂ©dical de la pathologie, une question sociĂ©tale et sociale d’envergure.
Plus d’informations : https://www.franceparkinson.fr